Villas à Sinj – Les meilleures villas de vacances à Sinj

Avec son apparence particulière et très différente des autres régions, l’arrière­pays dalmate prend une place très importante dans la Dalmatie continentale. La ville de sinj se trouve dans le cœur de la perle de croatie.
Située sur le bord de la région de Sinj, entourée par les montagnes de Kamešnica, Svilaja et Dinara, se trouve la claire et fraiche rivière Cetina. C’est le plus grand plan d’eau de ce territoire qui sépare deux régions, abreuve et améliore l’ensemble de la région.
Vers Sinj, tel des centres historiques du paysage représentant l’arrière­pays, vous trouverez un ensemble de lieux comme Trilj, Dicmo, Hrvace, Otok, Brnaze, Turjaci, qui sont des endroits pittoresques intéressants à visiter.
Etant majoritairement connue pour l’Alka, le tournoi de chevalier y prend place afin de se remémorer la grande victoire de l’alkar sur les turcs. De plus, Sinj cache plusieurs attractions, des institutions culturelles, des délices gastronomiques ainsi que des gens accueillants et abordables. Il est intéressant de noter que la ville possède une centaine de cafés ,ce qui est notamment dû à sa population, un record C’est une petite ville mais riche!                                                                          Elle est simplement inévitable si vous voyagez dans cette région.

La zone de Sinj a été habitée lors de la Préhistoire. Les fouilles archéologiques ont confirmé la soi­disant culture de Cétine. Durant l’Age de Bronze, le peuple autochtone est devenu est devenu membre de la tribu illyrienne dalmate qui a poursuivi son développement jusqu’à l’arrivée des romains.
Après la chute de l’empire romain au 7ème siècle, Sinj était habité par les croates qui ont reçu Franks venu prêché la bonne parole du christ. Après la formation du royaume croate , Sinj a été fortifié et est devenu le siège du comté de Cétine. Les chevaliers de Cétine deviendront plus fort lors du contrôle de Šubić et à partir de 1345 par Nelipić.
Les fréquentes attaques turques ont conduit à la chute de la ville en 1513 mais en 1686 la ville de Sinj renaît sous l’autorité vénitienne. Cependant les turques n’ont pas abandonné, et essayent toujours de reconquérir Sinj. En 1715, la bataille la plus importante de la ville a lieu, 700 habitants de Sinj vont défendre leur territoire face à des centaines de turcs. Affaiblis par la faim et la dysenterie, les turcs ont quitté la région de Cétine, la peuple de Sinj a été secouru.                                                 En1797, Sinj a de nouveau été sous la domination vénitienne, jusqu’en 1918 où les autrichiens ont pris le pouvoir comme sur le reste de la Croatie. Par la suite, le pays ayant come insigne un damier rouge et blanc, intègre la Yougoslavie qui a ensuite mené à la création de la République Croate, après sa dislocation en 1991.

La gastronomie de Sinj est une combinaison de plusieurs cuisines; méditerranéenne, orientale due à l’influence des turcs et continentale.
Grâce à la rivière Cetina, on retrouve des grenouilles dans les plats, des écrevisses et des truites mais la spécialité la plus fameuse est l’arambašići, bœuf haché en morceaux, haché de jambon fumé et d’épices enveloppés dans des feuilles de chou. Plus récemment protégé par un heritage culturel, le nom de ce plat est probablement un dérivé du turc haram (péché, inacceptable) et bass (capitaine), puis chef­ le chef des hors la loi est maintenant devenu le leader des Alka.
Si vous vous trouvez à Sinj, au mois d’Aout, vous aurez ainsi l’opportunité de gouter aux plats traditionnels grâce à l’Alka et à la fête de l’Assomption. A part des arambašići, des nombreux mets sont préparés le jour de l’Alka: jambon fume dalmate avec du fromage, soupe de bœuf aux nouilles, agneau rôti, cochon de lait rôti, et canard en sauce cuisinée à la manière de Sinj.
Le 15 aout est célébré l’assomption de la vierge Marie et pour cela les tables seront recouvertes de soupe de bœuf aux nouilles, de bouilli de bœuf au raifort, d’arambašići, de veau et de grenouilles panées.
Les desserts traditionnels sont ici des ravioli, des beignets, des katonjada et des donuts, et les vins les plus prédominants sont noirs ; Ninčuša, glavinka, plavac, Babić. Dans le processus traditionnel de la collecte des raisins mêlés, les cépages sont noirs et blancs. De cette façon, le vin obtenu ,comme par exemple le hrvaština a une couleur rouge vive, est amer, frais puis doux. Ilreprésente la transition entre les vins forts et légers dalmates et continentaux.
Nous n’aurions pas du vous préciser les points ci­dessus car lorsque vous arrivez dans ce paradis culinaire l’expérience des senteurs des pots de Sinj, ne vous fera rien faire d’autre que de manger.

Ce lieu est petit mais énergique et a ainsi beaucoup de chose à donner, à voir et à vivre.

alkaL’Alka – (turque halqa = anneau) Jeu de chevaliers ayant lieu le premier dimanche d’aout chaque année en mémoire de la grande victoire sur les turcs en 1715. Les chevaliers d’Alka, lancés sur leurs chevaux ont une joute en bois et doivent viser une cible de fer au bout de l’anneau. Le gagnant est celui qui ,au bout des trois courses détient le plus de points.
Le Hall d’Alka – L’objectif initial de ce bâtiment de servir de base pour la cavalerie croate, et est devenu aujourd’hui le siège des Alkars, ayant récemment ouvert un musée multimédia de l’Alka de Sinj.
Le monument des Alkars – C’est un des symboles de Sinj, il est situé à l’entrée de l’hippodrome de Sinj et marque l’endroit à partir duquel les courses d’Alka commencent.
Le palais de Tripalo – Monument protégé depuis le 19ème siècle appartenant à la fameuse famille Tripalo de Sinj. Il est situé dans le cœur de la ville, et a conservé son apparence original et son inventaire d’en temps.
Kamičak – L’un des symboles les plus pittoresques et mémorables de la ville de Sinj. Ce fort en forme d’étoile est situé dans le centre de Sinj et est relié au Hall d’Alka.
Musée de la région de Cétine – Si vous voulez en apprendre plus sur l’héritage culturel et historique de la région, c’est l’endroit qu’il vous faut car il contient de riches collections et trouvailles.
La rivière Cétina – Cette mystérieuse beauté karst est parfaite pour faire du rafting et du canoé. Il y a la compétition Cetina Adventure qui comprend du kayak, de la natation, de l’escalade, de la plongée sous­marine à travers les rochers, la traversée du lac à la corde et beaucoup d’autres surprises.
Equitation, sentiers de randonnée, pistes cyclables, parapentes… ­ Oui, cette région rurale vous offre toutes ces activités. Venez et essayez !!!

Nearby Villas

For a free & immediate callback, enter your number below and we will call you as soon as possible.